• Julie B.

La tentation du copié/collé

Quand on prend sa plume pour se lancer dans la rédaction d'un récit, d'un discours, d'un article, comment ne pas être tenté d'aller zieuter ce que les autres ont fait avant nous ? Parce qu'on a déjà lu des trucs tellement bien écrits, tellement drôles, tellement passionnants...rhaaaaaaa quelle tentation ! Comment allons-nous faire mieux ou différent ?

A vrai dire, cela pourrait s'appliquer à n'importe quelle discipline créative. Comment ne pas se laisser tenter par copier/coller celui qui a fait ses preuves, qui a marché, que tout le monde aime déjà ? Comme être créatif ?



(Lire la suite) >>

Depuis tout petits, c'est le grand écart permanent : il faut cultiver sa personnalité mais se fondre dans la masse, assumer ses goûts mais suivre les tendances, inventer mais plaire au plus grand monde, être différent mais être aimé de tous... Même en essayant d'être soi, on est sans cesse tenté de copier/coller les autres !

Concrètement, pendant tout le collège, j'ai écouté des groupes comme Morcheeba, Hole, Smashing Pumpkins parce que mon grand frère adorait ça et que c'était les groupes du moment alors que clairement dans mon discman le soir en cachette c'était plutôt Mariah Carey, les Enfoirés, Aznavour et Ace of Base ! Idem avec la clope ; j'avais fait la guerre à mes parents pendant toute mon enfance et passé le bac, j'ai copié/collé. Pas facile de s'y mettre, j'ai procédé par étapes...D'abord les Royal Anis ! Nan mais qui fumait ça ??? Si c'est pas un truc inventé pour initier les gosses ça ?!!! J'avoue j'avais déjà un petit faible pour le sirop à l'anis donc je me suis vite laissée convaincre. Je persévère, je passe au bout d'un an aux Royal Mentol...avantage énorme : jamais taxée ! Ces clopes sont un peu comme les chocolats à la liqueur...tentantes de loin mais dès qu'on s'en rapproche...ah non, à la menthe, beurk. Et puis vers la fin au bout de 8/10 ans, les vraies, les Marlboro Light ! Rien de plus jouissif que d'avoir arrêté depuis et de ne jamais avoir été tentée !

Il y en a eu tellement d'autres des copiés/collés hasardeux : la jupe sur le pantalon pour faire comme les (mauvaises) chanteuses de RnB. D'ailleurs, parenthèse mais si comme moi tu as eu 20 ans dans les années 2000 et que tu as survécu à la mode Von Dutch, string même le dimanche, bustier en jean et robes asymétriques, vraiment tu peux te congratuler et te dire que le pire est derrière toi.

Il y a eu aussi le copié/collé des tics verbaux "en vrai tu vois", "du coup on a pris ça"(#lutte de chaque jour), "c'est juste une petite marque de cosmétique"....aaaah je me déteste rien que d'écrire ça !


Heureusement s'il y a bien un énorme avantage à grandir, mûrir...oui bon ok, à vieillir, c'est qu'on s'assume davantage. On commence à mieux se connaître, à comprendre ce qui nous fait du bien, ce qui nous plaît vraiment, ce qui nous va bien. On assume nos goûts musicaux (laaaargement diffusés entre Chante France et Chérie FM pour ma part) et on gagne petit à petit confiance en soi !

Je vais encore pour parler de cette phrase qui m'a tant marquée dernièrement (la fille en boucle) : "En renonçant à la reconnaissance j'ai obtenu

l'épanouissement"*. Autrement dit, en s'affranchissant du regard des autres, on tend vers la liberté et le bonheur. Ce que je comprends c'est qu'en assumant pleinement sa personnalité, ses failles, ses qualités, ses goûts sans se soucier des autres on se libère du qu'en dira-t-on, on gagne confiance en soi et alors on peut commencer à s'épanouir vraiment ! Et c'est pour moi toute la clé ! Parce que derrière la confiance en soi il y a l'amour de soi.


Il y a peu de temps, j'aurais trouvé ce concept d'amour de soi totalement narcissique, égocentrique. Et puis, ce concept est revenu, souvent dans mes lectures. J'ai compris que s'aimer tel que l'on est n'était pas égoïste mais au contraire le point de départ d'un énorme champ des possibles !

"Soyez vous-même, les autres sont déjà pris" disait Oscar Wilde.

J'ai compris que chacun d'entre nous était unique et que chacun pouvait délivrer un message à sa façon. Et c'est là que la création prend tout son sens. La création c'est suivre son intuition, se mettre à nu (non je ne mettrai pas de photo d'illustration ici...gniiiiii), c'est assumer ses propos. C'est avoir suffisamment confiance en soi pour s'affranchir du copié/collé. C'est aussi comprendre qu'on ne peut pas être apprécié par tous et qu'il faut le respecter sans forcément se remettre en question.


EXERCICE

Je partage ici un petit exercice pour booster votre confiance. Je l'ai pratiqué moi-même lorsque je doutais de mes capacités. Cela m'avait fait beaucoup de bien. Notez sur un petit papier 3 phrases positives, 3 affirmations motivantes qui vous concerne. Par exemple : "Je suis créative" ou "J'ai du talent" ou "J'ai confiance en moi" ou "Je suis moi-même et je n'ai pas besoin de me justifier". Vous allez relire tous les matins cette petite carte. Et à chaque fois que votre confiance vacille, relisez-la. Ces mots puissants vous apporteront à force de les relire un sacré boost de motivation. C'est la méthode Coué !


En bref, continuez à vous interroger sur vos goûts, sur ce qui vous anime, vous fait vibrer et aimez-vous avec tout le package parce que c'est comme ça qu'on vous aime ! Le mien est composé de trucs sans queue ni tête entre Dylan McKay, Bébé Houseman, Juliette Armanet, Indya Moore, Matthieu Ricard, Patine, Pomme, Yann Tiersen et Ross Geller mais c'est ça qui est beau pas vrai ?! Parce que s'aimer comme on est, avoir confiance en soi c'est le point de départ de l'audace et alors exit le copié/collé, welcome you :)


(1) Phrase de Laurent Gounelle issu de son TEDx "Devenir pleinement soi-même" (oui je sais encore !)

Vous souhaitez recevoir la newsletter ou échanger ?

Laissez-moi un message

© 2020 by La Banane