• Julie B.

Hypersensible mother fucker

Attention aujourd'hui ça va envoyer du carbu, ça va retourner les serre-têtes, ça va envoyer de la boule de bowling dans le citron...


L'autre jour, je pleurais... Je vous avais déjà dit que je pleurais aussi facilement que d'autres fument clopes sur clopes quand ils sont énervés ou enfilent trois tablettes de Côte d'Or extra amandes quand ils sont au bout du roul' ? Bon ben moi quand y en a marre, y a Larmibar ! Ca vient comme ça subitement et parfois en torrents. Mais souvent ces émotions fortes me libèrent du stress et me permettent simplement de relâcher la pression...

"Tu es trop sensible, trop susceptible, trop émotive..." Le problème c'est que se laisser aller à son émotion parfois, souvent, ça ne passe pas. Ca n'est pas l'image qu'il faut donner, ça n'est pas un état acceptable, ça n'est pas un exemple pour les enfants. Non il faut se contrôler, se maîtriser, être plus forte, moins vulnérable. Je le disais l'autre jour, dans l'article Je pleure donc je suis, apprendre à maîtriser ses émotions peut être tout à fait bénéfique pour décoder les messages qu'elles nous envoient et pour s'entraîner à créer des champs positifs et des ressentis agréables.


Pour ma part, j'y travaille lentement mais sûrement sauf que le mental se réinstalle parfois comme un serpent à sonnettes et m'hypnotise de ses injonctions négatives...."Aie confiannnssssse, crois-en moiiiii, tu doutes, tu doutes, tu doutes..."Donc forcément ça trouble un peu ! Si on ajoute là dessus des nuits de 6h de sommeil, des enfants devenus mi-humains mi-hamsters sous ecstas à force de courir dans la roue sans sortir, une ambiance de cours d'école-bar PMU- salle de confs-calls dans le salon, force est de constater que la semaine qui commence à feu doux pleine de bonnes intentions se termine vendredi soir par une eau bouillonnante remplie d'huile piquante, de colère, de WTF, de TG et tous ces petits mots douuux ! Et pour les hypersensibles, quand le vase déborde, la cocotte éclate, la coupe est pleine (hello boomers...) c'est le déluge, c'est la tempête, c'est le tsunami !

Si pour vous aussi, les événements du quotidien sont vécus plus intensément, les émotions montent en flèche et plongent aussi sec. Si vous absorbez les émotions des autres. Si ce trop plein d’émotions et de sensations vous fatiguent mentalement et physiquement. Si vous avez aussi une grande intuition comme un un 6e sens, si vous avez besoin de vous isoler régulièrement pour vous apaiser face aux multiples stimulations du monde, si les larmes arrivent de façon irrépressible et soudaine, si les contrariétés liées aux mauvais choix prennent du temps à être digérées, si vous êtes plus inquiets par défaut, si vous vivez très mal les critiques, les conflits et les reproches, si vous êtes empathiques, bienveillants et prévenants, si vous êtes souvent bouleversés par les livres, les films ou les musiques alors bingo et bienvenue au club vous êtes sans aucun doute un ou une hypersensible ! Applause !! Applause !!

Ce n'est pas un état facile à gérer tous les jours, plein de gens pensent que nous sommes sûrement trop vulnérables, trop fragiles en nous disant que nous devrions peut-être"voir quelqu'un". Tu peux, oui bien sûr, si tu en as besoin, si tu sens que tu dois te faire accompagner, aider mais je ne crois pas que ce soit une voie systématique non plus. Selon la psychologue américaine Elaine Aron, une personne sur cinq est hypersensible« trop pour être un trouble mais pas assez pour être bien compris par la majorité des personnes ». C'est donc un état à accepter et quitte à être comme ça, autant l'utiliser comme une force non ? Tu peux refuser cet état par peur que cela trouble l'image positive que tu donnes aux autres. Mais tu peux aussi l'accepter et tracer ta route avec cette copine un peu encombrante mais aussi utile parfois...un peu ta Donna Martin dans Beverly Hills !

L’hypersensibilité : une chance ou un calvaire ? Pour Elaine Aron,« la sensibilité est tout sauf un défaut. Beaucoup de HSP sont souvent des travailleurs particulièrement créatifs et productifs, des partenaires attentifs et réfléchis, et les individus doués intellectuellement. »

Loin d'être un défaut, l'hypersensibilité est un don extraordinaire... BIM ! Intuition, créativité, bienveillance sont nos atouts, nos différences, nos forces... BAM ! L'accepter et s'y connecter nous permettront d'avancer et de nous réaliser... BOUM !


En mai 2012, Marion Cotillard déclarait lors d’une interview« J’ai toujours eu une grande sensibilité […] Heureusement, cette hypersensibilité aggravée est compensée par une nouvelle aptitude à rire de moi-même et de mes réactions émotives, qui peuvent être démesurées ». Et ouai les gars on est là, avec nos défauts, nos trucs qui clochent, qui craquent et qui coulent mais on sera là toujours là pour inventer des trucs, vous faire rire et surtout on sera là pour vous...smack kiss love.


Vous souhaitez recevoir la newsletter ou échanger ?

Laissez-moi un message

© 2020 by La Banane