• Julie B.

Confiance pour confidences

Le classement à l'école, les concours d'école de commerce, les candidatures pour trouver un job, le meilleur pâtissier, Top Chef, the Voice, les followers sur Instagram...la compétition et la performance sont au coeur de nos vies partout et depuis tout petit. Etre meilleur.e, avoir des talents, avoir plus, être plus...pfffiou pas évident de tenir le rythme.

Etre bon élève pour choisir ses études, réussir ses études pour avoir un poste avec un nom anglophone à rallonge sur son profil Linked In, pâtisser Cyril Lignac, décorer Sarah Lavoine, voyager vers les plus beaux rivages, partager ses photos cadrées, filtrées, vers son compte Facebook puis non finalement vers son compte Instagram, mieux, poster plus et voir le nombre d'abonnés augmenter encore, encore, encore...une course effrénée vers la reconnaissance nous amène indéniablement vers des territoires où rien de bon n'arrive : la comparaison, la jalousie, l'envie, l'orgueil, la sous-estime de soi, la déprime voire... bon ok je crois que vous avez bien compris l'idée !

Mais héééé hoooo, on est là pour se remonter le moral non ? On est là pour essayer de trouver des options, des idées, des trucs pour ne pas se laisser sombrer et retrouver la banane non ? Donc je me suis penchée sur ce léger problème de "confiance en soi/moi" pour vous apporter des pistes de réflexion.


"Ah ben merde j'ai pas de farine d'épeautre...je suis conne en fin de compte."

D'abord avec Alex Lutz et oui ! Son dernier spectacle est un petit bijou d'humanité, d'humilité, de délicatesse et de sensibilité dans lequel il s'interroge sur la place de la performance dans notre société, cette violence qu’on s’inflige à soi-même. L’humoriste campe tour à tour homme et femme modernes esclaves de leurs propres défis du quotidien. La jeune femme qui vrille en quelques minutes devant un blog de cuisine italienne est un régal :

"Wouahh il est beau son blog ...ah ben merde j'ai pas de farine d'épeautre...je suis conne en fin de compte...ah et elle ne met pas de lardons non plus mais merde j'suis nulle ou quoi ? ... Rho et puis c'est beau chez elle y a des vérandas, c'est lumineux...ces baies vitrées et cette lumière divine...chez moi y a des meurtrières dans ce pavillon de banlieue de merde...chier...et puis c'est quoi ça, c'est elle avec son teint ravissant, sa petite culotte, son t-shirt, elle est magnifique,il est 8h du mat'...connasse...J'en ai marre ma vie elle est nulle !". Un sketch haut en couleurs et totalement délirant qui nous montre combien nous pouvons nous mettre une pression démentielle pour être à la hauteur des injonctions de performance de notre société moderne.


Mais c'est quoi avoir confiance en soi ? La définition de Larousse est : "Assurance, courage qui vient de la conscience qu'on a de sa valeur, de sa chance". Mais quelle valeur ? Qui a confiance ici ? Qui est sûr de ses choix, de sa route, de ce que sera la vie demain, la semaine prochaine, dans 1 an ?

J'ai rencontré il y a quelques mois une jeune femme, une véritable sage, Fanny Ricard, qui s'est donné comme objectif d’inspirer l’humanité à s’aimer inconditionnellement pour qu’elle ne doute jamais de sa valeur. Lorsqu'on lui parle on reçoit immédiatement en cadeau une infinie douceur et une chaleur humaine. Elle a dans les yeux, dans ses mots et dans le coeur une infinie confiance dans l'être humain quelque soit son parcours, ses qualités, ses défauts. Lorsqu'on sort d'un entretien avec elle on repart avec une confiance regonflée à bloc. Sa force ? Ne pas comparer les parcours, les envies, les talents. Son credo ? Observer le temps perdu à se dévaloriser quand on pourrait l'utiliser à découvrir notre valeur...Inspirant.

Pour finir, j'aimerais vous parler de Laurent Gounelle, que vous connaissez certainement (pas du tout lui dans ce gif. Ça c'est DJ Khaled qui aime se baigner dans sa piscine de dollars à L.A avec Justin Bieber mais bon il nous parle de gratitude et c'est là où je veux en venir !).

Donc, dans son Tedx enregistré en 2016 à Marseille, l'écrivain nous donne quelques clés sur la confiance. Plusieurs années d'errance, d'échecs et d'humiliations l'auront finalement aidé à savoir qui il était vraiment. Et c'est finalement en renonçant à la reconnaissance qu'il a découvert l'épanouissement. L'échec nous amène à trouver le bon endroit, la bonne place. La confiance en la vie se trouve en fin de compte dans la gratitude. En remerciant la vie des petites choses qui nous arrivent dans une journée, en portant notre attention sur ce qui va bien, on ouvre son coeur à la joie. "On passe d'un statut de déçu à celui de béni".


Notre société et l'école nous inculquent la compétition, la performance, les notes, les concours mais c'est bien grâce à la connaissance de soi et la gratitude envers la vie que nous apprendrons à avoir confiance.


La confiance en soi arrive lorsqu'on apprend à s'aimer véritablement.


Vous souhaitez recevoir la newsletter ou échanger ?

Laissez-moi un message

© 2020 by La Banane