• Julie B.

Confiance et confidences

Le classement à l'école, les concours d'école de commerce, les candidatures pour trouver un job, le meilleur pâtissier, Top Chef, the Voice, les followers sur Instagram...la compétition et la performance sont au coeur de nos vies partout et depuis tout petit. Etre meilleur.e, avoir des talents, avoir plus, être plus...pfffiou pas évident de tenir le rythme.

Etre bon élève pour choisir ses études, réussir ses études pour avoir un poste avec un nom anglophone à rallonge sur son profil Linked In, pâtisser Cyril Lignac, décorer Sarah Lavoine, voyager vers les plus beaux rivages, partager ses photos cadrées, filtrées, vers son compte Facebook puis non finalement vers son compte Instagram...Cette course effrénée vers la reconnaissance nous amène indéniablement vers des territoires où rien de bon n'arrive : la comparaison, la jalousie, l'envie, l'orgueil, la sous-estime de soi, la déprime... bon ok je crois que vous avez bien compris l'idée !

Mais héééé hoooo, on est là pour se remonter le moral non ? On est là pour essayer de trouver des options, des idées, des trucs pour ne pas se laisser sombrer et retrouver la banane non ? Donc je me suis penchée sur ce léger problème de "confiance en soi/moi" pour vous apporter des pistes de réflexion.


"Ah ben merde j'ai pas de farine d'épeautre...je suis conne en fin de compte."

D'abord avec Alex Lutz et oui ! Son dernier spectacle est un petit bijou d'humanité, d'humilité, de délicatesse et de sensibilité dans lequel il s'interroge sur la place de la performance dans notre société, cette violence qu’on s’inflige à soi-même. L’humoriste campe tour à tour homme et femme modernes esclaves de leurs propres défis du quotidien. La jeune femme qui vrille en quelques minutes devant un blog de cuisine italienne est un régal :

"Wouahh il est beau son blog ...ah ben merde j'ai pas de farine d'épeautre...je suis conne en fin de compte...ah et elle ne met pas de lardons non plus mais merde j'suis nulle ou quoi ? ... Rho et puis c'est beau chez elle y a des vérandas, c'est lumineux...ces baies vitrées et cette lumière divine...chez moi y a des meurtrières dans ce pavillon de banlieue de merde...chier...et puis c'est quoi ça, c'est elle avec son teint ravissant, sa petite culotte, son t-shirt, elle est magnifique,il est 8h du mat'...connasse...J'en ai marre ma vie elle est nulle !". Un sketch qui nous montre combien nous pouvons nous mettre une pression démentielle pour être à la hauteur des injonctions de performance de notre société moderne.


Il y a 2 choses en réalité : l'estime de soi et la confiance en soi.

> L'estime de soi correspond à la fierté personnelle, à la bonne opinion que l'on a de soi notamment en vivant en accord avec ses valeurs. C'est une auto-évaluation qui évolue selon les périodes de sa vie. Avoir une bonne estime de soi est primordial dans son propre bien-être. C'est un moteur pour avancer, pour oser et développer des relations saines.

> La confiance, elle, est plus transitoire car elle s'applique à un domaine particulier et à un moment donné. Elle résulte toujours de l'accumulation d'expériences. Avoir confiance au fond signifie prédire avec réalisme avoir ou non les ressources nécessaires pour faire face à une situation.


Alors comment on fait pour développer ces qualités, synonymes évidentes de bien-être ? D'abord toujours se demander : que ferait Beyoncé à ma place ? Tu crois qu'elle se pose trente questions avant d'enfiler sa double paire de résille couleur chair et son justo à paillettes en final de Super Bowl ? Nan elle y va fière et heureuse d'aller envoyer des paillettes ! En bref, on prend un peu de recul, on dédramatise les échecs, on dégomme ses croyances limitantes, on se fiche du regard des autres, on se fie à ses désirs et son enthousiasme et on y va ! L'action est toujours le meilleur des remèdes pour avancer (CQFD)...Je vous l'avais dit ici, nous sommes des dynamos : pour que ça brille, il faut pédaler :)

Pour finir, j'aimerais vous parler de Laurent Gounelle, que vous connaissez certainement. Non, ça n'est pas du tout lui dans ce gif. Ça c'est DJ Khaled qui aime se baigner dans sa piscine de dollars à L.A avec Justin Bieber mais bon il nous parle de gratitude et c'est là où je veux en venir !.

Donc, dans son Tedx enregistré en 2016, l'écrivain nous donne quelques clés sur la confiance. Plusieurs années d'errance, d'échecs et d'humiliations l'auront finalement aidé à savoir qui il était vraiment. Et c'est finalement en renonçant à la reconnaissance qu'il a découvert l'épanouissement. L'échec nous amène à trouver le bon endroit, la bonne place. La confiance en la vie se trouve en fin de compte dans la gratitude. En remerciant la vie des petites choses qui nous arrivent dans une journée, en portant notre attention sur ce qui va bien, on ouvre son coeur à la joie. "On passe d'un statut de déçu à celui de béni".


Notre société et l'école nous inculquent la compétition, la performance, les notes, les concours mais c'est bien grâce à la connaissance de soi et la gratitude envers la vie que nous apprendrons à avoir confiance.


La confiance en soi arrive lorsqu'on apprend à s'aimer véritablement.


Vous souhaitez recevoir la newsletter ou échanger ?

Laissez-moi un message

© 2020 by La Banane