• Julie B.

Check ton échec

Ou comment l'échec est devenu mon meilleur allié...wesh gros !


Tu t'es faite larguée par ta Tinder date la veille de ton rencard. Tu as raté ton tiramisu. Tu as 5 kgs à perdre...alors qu'avant tu en avais 3. Tu n'as pas eu cette promotion que tu attendais. Ta 72e candidature est restée sans réponse tout comme les 71 premières. On a toutes et tous connu des échec et des déceptions dans nos vies. Passage obligé pour rebondir !

"Derrière tout succès, il y a l'échec et derrière tout échec, le succès" écrit Eckhart Tolle.

L'échec est souvent synonyme de honte et d'auto-flagellation : "Mais voilà, ça y est, ça recommence...je n'y arriverai jamaiiiis, je suis nuuuuulle..."(personnellement c'est plutôt comme ça que j'accueille les mauvaises nouvelles sur une période de 4 jours à 6 mois selon !).

En France particulièrement, l'échec est mal vu et on ne nous a pas vraiment appris à l'accueillir et l'accepter voire à s'en servir. Avoir des mauvaises notes c'est la loose, échouer à un examen, la honte, rater le job que tu espérais, c'est au mieux une tape dans l'épaule de réconfort la tête sur le côté.


L'écrivain Laurent Gounelle disait pourtant lors de son fameux TEDx que c'est bien les échecs et les humiliations traversés qui l'ont aidés à savoir qui il est. "L'échec nous permet d'expérimenter la vie alors que la réussite nous pousse à nous identifier au succès et donc à nous perdre". Quand tout va bien, que les succès s'enchainent, on avance le nez au vent, sûr.e de soi avec une confiance qui fait du bien. Une sensation grisante mais pourtant éphémère. C'est bien dans les périodes de doutes que l'on se pose les questions les plus constructives qui nous font vraiment avancer...Je veux dire une fois passé le bout du scotch et la bouteille qui va avec !

C'est d'ailleurs ainsi que la médecine a évolué : c’est quand « ça ne marche pas » que nous comprenons un peu comment ça marche. Finalement les plus gros loosers de notre Histoire ne seraient-ils pas les plus sages d'entre nous ?! Je veux dire ils ont dû tellement apprendre depuis tout ce temps...!! On est sur une découverte majeure là...appelez immédiatement Wikipédia s'il vous plait.


En fait il est toujours question d'ombre et de lumière, de sourire et de larmes, de la pluie et du soleil. Echec et succès sont complémentaires et utiles ! « Crise » est un dérivé du grec krinein, « séparer ». La crise, c’est le moment où le réel s’ouvre : le moment d’essayer de voir un peu ce qui s’y passe. Telle est la vertu de l’échec : nous offrir un temps d’arrêt, d’examen, de retour sur soi. Alors oui parfois c'est long, parfois c'est douloureux, parfois on ne s'en remet jamais vraiment mais en se connaissant un peu mieux à chaque étape, on apprend aussi à accueillir les échecs comme des challenges vertueux qui nous font grandir.

"La véritable philosophie de l’échec serait de mettre en évidence la vertu de celui-ci, de montrer qu’une sagesse peut être enfantée par l’échec quand le succès, lui, ne produit au mieux qu’une ivresse" l'explique le philosophe Charles Pépin.

Et puis n'oublions pas que les grands créateurs, artistes et entrepreneurs de tous temps ont essuyé des milliers d'échecs avant de briller : Walt Disney, Steve Jobs même Molière qui a passé sa vie à se prendre des tomates et à se faire mettre en taule tellement la foule de l'époque détestait son art...avant que Louis XIV s'en mêle bien sûr ! Je me souviens aussi de Brigitte qui avait dédié sa Victoire de la Musique 2012 "à tous les loosers". Elles aussi ont connu la galère, les échecs, la grosse loose avant d'enfiler de somptueuses robes rouges à paillettes sur les plus grandes scènes de France. Pour un soir de gloire, rien de plus fantastique et sincère de mettre en avant ses failles ! Chapeau bas !


Pour conclure hauts-les-coeurs, gloire aux loosers, keep going, keep smiling et yala !!

Pour aller plus loin :

> Les échecs des grands entrepreneurs

> Conférence du philosophe Charles Pépin "les vertus de l'échec"

Vous souhaitez recevoir la newsletter ou échanger ?

Laissez-moi un message

© 2020 by La Banane